L’art du papier peint au Musée Borely

Papier peint atelier Bardy musée Borely Marseille

Le papier peint panoramique de La Grande Helvétie exposé au Château Borely, Musée des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode.

Les Panoramiques apparus sous le Premier Empire, rencontrent un grand succès dans toute l’Europe, de 1825 à 1835.

Ils sont une production exclusivement française. Composés de 20 lés et plus, ceux-ci présentent un paysage historié, qui permet le décor d’un mur ou d’une pièce entière. La Manufacture Züber à Rixheim, en Alsace, en fut un éditeur reconnu. Ces panoramas furent imprimés et commercialisés jusqu’en 1865 environ. Vers 1840, la mécanisation amène une diminution des coûts de fabrication et l’augmentation des capacités de production en papier peint commun.

L’usage du papier peint fluctue au fil du temps. Au XXe siècle, à la fin des années 1920 ou après la seconde guerre mondiale, le mur peint prédomine. Les années 1960 et 1970 verront verront se développer une production de masse ouvrant sur une grande diversité de “styles” souvent très connotés sociologiquement. Après avoir souffert d’une certaine désaffection dans les années 1980 et 1990, le papier peint connait aujourd’hui une belle embellie, encouragée par les nouvelles technologies : impression numérique, effets 3D, interactivité avec les smartphones.